CDF – Retour au jeu pour le FCPVG

Après une semaine de repos forcé pour le FC Pyrénées Vallée des Gaves, le club va renouer avec la compétition et le football.

Le club Bigourdan s’est retrouvé dans une drôle de situation, celle que tous les clubs redoutent de vivre un jour dans cette période de crise sanitaire. « Cela a commencé par la copine d’une copine d’un joueur sénior qui a été testé positive. En contact avec cette personne, notre joueur s’est alors fait testé à son tour et le retour a été positif. Des personnes qui ont été en contact avec lui se sont fait testés à leur tour et ils ont tous été négatifs. Sauf que pendant ce temps, deux autres joueurs ont été testés positifs par d’autres contacts » nous explique le président Douglas Valens. Commence alors le parcours du combattant avec des appels à l’ARS, au District, à la ligue, à la Mairie…avec peu ou pas de réponse. « Du coup, nous avons pris le parti de jouer la sécurité. Nous avons fermé le club pendant sept jours, des séniors aux petits, les matchs ont été reportés. Nous avons demandé à deux infirmières libérales de venir au club un dimanche pour tester joueurs et dirigeants » relate le président bénévole Valens qui a vécu deux semaines intenses. Sur ces quarante-deux tests, tous se sont révélés négatifs. Au total, se sont plus de soixante-dix dépistages qui ont été effectués en deux semaines…

Le FCPVG est pourtant un club à la pointe du protocole Covid. Masque obligatoire au stade, collation de fin de match individuelle, gel hydro-alcoolique, fichier de spectateurs…Un protocole respecté et sévère qui a vu une centaine de personnes se voir refuser l’entrée au stade lors de la confrontation en coupe de France face aux Marquisat alors que cela aurait pu remplir les caisses du club déjà affectées par cette épidémie puisque la traditionnelle foire des côtelettes de Luz St Sauveur ne se tiendra pas cette année.

Après tant d’agitation, le FCPVG a pu retrouver le chemin de l’entraînement en milieu de semaine afin de préparer les échéances du week-end, notamment le troisième tour de la coupe de France face à l’ASPTT Albi à domicile. « Un tirage abordable pour nous mais contre une équipe qui devait monter en régional 3 et qui vient de se qualifier contre une R3. Le point positif est de jouer à domicile » nous confiait au moment du tirage Franck Loussert, l’entraîneur de l’équipe fanion. Depuis, avec une semaine sans football, la préparation a été tronquée, au grand dam du technicien. Une qualification pour le quatrième tour pourrait faire tourner positivement cette page qui restera certainement dans les mémoires de ceux qui l’ont vécu.