Feminines – Cedric Voutier (Equipe de France militaire) : »Cette compétition est magique »

Retour sur la défaite face au Brésil (0-3) qui enterre les envies de médaille d’or pour les Françaises et leur sélectionneur Cédric Voutier. Il reste un match de poule face au Bahrein pour disputer la troisième place. Entre ces deux rencontres, la sélection a enfin eu le temps de souffler pour prendre un peu de bon temps aux Etats-Unis.

Après avoir battu les Allemandes lors du premier match, vois êtes tombe sur l’os brésilien lors du second match. Quelles sont tes impressions après cette rencontre au scénario peu favorable aux bleues ?

Impressions partagées et beaucoup de déception pour cette finale avant l’heure. Nous avons joué une vivace et expérimentée équipe du Brésil en pleine forme physiquement et qui se connaît parfaitement puisque c’était pratiquement l’équipe de club de Flamenco, deuxième du championnat brésilien qui en est à sa sixième journée. Nous avons manqué de rigueur et de concentration car nous avons été été punis dès le début de match sur un mauvais contrôle des courses offensives brésiliennes alors que nous l’avions montré à la vidéo sur les forces brésiliennes. Nous aurions pu égaliser dans la lancée mais nous avons manqué d’efficacité! Le carton rouge reçu inutilement par l’une de nos meilleures joueuses en fin de première période a fait basculer le match. 

Cependant je croyais que ce serait plus dur physiquement pour nous durant 45′ sous 30 degrés à dix contre onze et pourtant à 1-0 nous aurions dû marquer deux ou trois fois et elle une fois. Le face à face manqué juste avant la coupure boisson de la 75′ fait mal car le Brésil était dans le doute. En 3-4-1-1 même à dix, nous avons eu de belles situations mais mal négociées dans le dernier geste. Les deux derniers buts durant les arrêts de jeu sont anecdotiques, mais pas tant que ça car en fait il résume le match : efficacité du Brésil presque à chaque fois qu’elles sont entrées dans notre surface contrairement à nous. 

J’avais dit que le match se jouerait sur des détails. Ce soir là les détails étaient trop nombreux en faveur du Brésil pour gagner : entre l’efficacité brésilienne et l’inefficacité française plus le carton rouge…Aux occasions, un nul aurait plus reflété la rencontre mais il faut l’accepter. Nous n’avons pas mis tous les ingrédients pour le mériter même si nous avons fait preuve de courage de combativité.

L’objectif est il toujours la finale ou désormais la troisième place ?

Notre objectif est désormais la qualification pour la médaille de bronze . Je ne pense pas que l’Allemagne battra le Brésil même si nous l’aimerions. Nous devons nous concentrer sur notre match du Bahrein qu’il faut absolument gagner et ce sans Solene Barbance, suspendue deux matchs (compétition finie) et sans cramer le groupe car nous n’aurions que trente heures de récupération pour joué la troisième place alors que l’autre poule aura un jour de récupération de plus.

Vous avez du temps jusqu au prochain match face au Bahreïn (lundi 2 juillet). Comment occupez-vous vos journées?

Après le Brésil nous avons fait un jour de régénération mental et physique car les filles étaient à fond de Lui le départ de France. Perdre un match ne doit pas nous empêcher d’être intelligent dans la gestion de la charge d’entraînement.  Depuis et jusqu’à l’avant veille du match du Bahreïn nous serons sur le rythme d’une séance matinale et d’une activité en après midi (visite, piscine, fitness center, bowling). En soirée les joueuses suivent les équipes que nous allons potentiellement jouées (Bahreïn, Chine, Corée ). À partir de samedi, nous serons dans un rythme normal d’approche de match (entraînement, vidéos…). 

Il faut garder de la fraîcheur mentale, de l’émulation dans le groupe, du plaisir tout en conservant de la rigueur dans l’entraînement et en Maintenant nos objectifs de résultats et de maîtrise.

« La France a très bonne réputation »

Vous disputez cette compétition aux Etats-unis. Sur ce que vous voyez et ressentez, comment est ressenti le soccer la bas et surtout le foot féminin ?

Cette compétition est magique car elle nous permet à la fois de découvrir la cadre militaire américain et aussi la culture américaine. Ici tout existe mais en plus grand, que ce soit la nourriture, les voitures, les salles de sport… Le football féminin y est très développé et apprécie. La France a très bonne réputation et est perçue comme nation pratiquement un football technique et structuré.

Les garçons jouent les huitièmes de finale de la coupe du monde face à l’Argentine samedi. Comment suivez vous la compétition depuis les States et que penses tu de cette équipe de France? Va t on réaliser l exploit ?

Nous suivons les rencontres de l’hôtel où nous avons les matchs en français en plus !  Nous avons confiance et soutiendrons les bleus. Ce sera un match très difficile. Mais pour aller au bout il faut battre tout le monde ! On a le potentiel pour le faire.

A toi le dernier mot :

Plus que trois jours de préparation avant de jouer notre qualification pour une éventuelle médaille de bronze. Rendez vous 2h30 lundi matin sur Facebook ou Youtube…Pensées pour les Hautes Pyrénées et tout ceux qui m’envoient des messages de soutien !

Un peu de détente pour le sélectionneur et les joueuses dans ce pays immense.