Féminines – Cédric Voutier (France Militaire) : »Fabuleux à vivre dans la carrière d’un entraîneur »

L’équipe de France féminine militaire a validé son billet pour les Jeux Mondiaux qui se dérouleront en Chine. Quelques heures après la victoire face aux Pays-Bas, nous avons rencontré Cédric Voutier, le sélectionneur, pour connaître les secrets de cette réussite. (par Puk)

Cedric, quel est ton sentiment après cette belle qualification ?

Tout d’abord un sentiment de joie pour les joueuses car elles le méritent vraiment ! Puis un sentiment de fierté mais peut-il en être autrement quand on vient de qualifier l’équipe de France militaire aux jeux mondiaux ! C’est fabuleux à vivre dans la carrière d’un entraîneur.
Nous pouvions tout perdre sur ce match malgré nos deux dernières belles prestations. Jouer la participation à de superbes jeux mondiaux en Chine sur une seule rencontre met une pression que certaines équipes auraient pu ne pas supporter. Les joueuses ont fait le travail admirablement.

A quoi attribues-tu ce parcours qu’on peut qualifier de facile au vu de l’ampleur des scores?

La performance est toujours multifactorielle (technique, tactique, athlétique et mentale, préparation invisible) donc je l’attribue à plusieurs raisons.

La première raison évidente est le bon niveau technique des joueuses de l’équipe qui nous a permis de priver nos adversaires du ballon, de les fatiguer tout en se créant de nombreuses occasions.

La deuxième raison est tactique. Il ne faut pas oublier que seules les joueuses jouent. Le staff est à leur service et nous nous devions de les mettre dans les meilleures dispositions et ce que nous avons fait. On a par exemple proposé aux joueuses une fine analyse des Pays Bas à base de vidéos et d’analyse des préférences motrices. Le plan de jeu fixé a porté ses fruits puisque nous nous étions fixé d’atteindre deux buts rapidement grâce à une grosse dépense d’énergie en défendant de manière agressive et haute en partant de nos trois attaquantes. Il fallait gêner ce 4-3-3 des Pays-Bas et leur lancement de jeu court puisqu’elles avaient des circuits automatisés ou long puisque nous avions un fort déficit de taille.
Nous avons rencontré, veille du match, chaque secteur de jeu de l’équipe avec support vidéo. L’intelligence tactique de nos joueuses a permis une application rapide et rigoureuse des règles d’actions fixées. Tout le mérite leur en revient ! La qualité de l’encadrement des gardiennes de but avec Mamadou Bah est aussi une vraie plus value pour nos gardiennes.

La troisième raison est mentale. Travaillant dans ce domaine depuis des années, j’ai intégré un préparateur mental dans cette aventure, Oanh Nguyen, afin de travailler sur le leadership et de multiples ateliers favorisant la gestion du stress, le niveau optimal d’activation, l’interdependance, la co-responsabilite, la communication, la fixation d’objectifs…Cela a été un nouveau levier fort de notre réussite, reconnu par l’ensemble du groupe.

La quatrième raison est la récupération et préparation invisible. Je peux vous dire que c’est peut être le domaine où nous avons dû être le plus réactif et en capacité d’adaptation. Les repas proposés en caserne n’étaient pas forcément adaptés et de plus proposés à l’heure belge à savoir repas à 17h45 ! Afin de palier à cela, nous sortions souvent de la caserne avec le staff pour acheter des compléments aux joueuses (fruits secs, des compotes, fruits, céréales, eau gazeuse …).
Le secteur récupération a aussi été optimisé grâce à notre super Kiné Fabien Grandjean et le Capitaine de l’équipe de France Martial Cenzato qui avait par exemple anticipé et loué en France plusieurs paires de bottes de compression pour favoriser le drainage en soirée. Merci à notre sponsor « bluetens » qui avait équipé chaque fille d’un « bluetens » pour la récupération individuelle. Les matinées étaient aussi optimisés avec des séances de regéneration adaptées (drainage, auto massages, relâchement …).

Comme vous pouvez le voir, nous avons essayé de placer les joueuses dans les meilleures conditions et cela a aussi jouer sur la performance. Des détails plus des détails plus des détails ajoutés a la bonne qualités des joueuses explique notre belle performance et ces écarts de scores.

Objectif : médaille d’or

Vous irez donc en Chine, quel sera l’objectif la bas?

On va en Chine effectivement, c’est fait ! L’objectif est très clair puisque le commissaire aux sports des armées Hervé Piccirillo a fixé aux joueuses la médaille d’or. C’est un objectif certes Très élevé avec des équipes favorites comme la Chine et le Brésil mais atteignable si l’on s’en donne les moyens. Pour cela il nous reste encore quelques mois afin de travailler et de continuer en montée en puissance. Je sais que l’armée continuera à tout faire pour mettre cette équipe dans les meilleures conditions et atteindre cet objectif.

Comme d’habitude, a toi le dernier mot

Merci à Puk et match pour avoir mis en lumière le football féminin à travers ces qualifications et pour avoir permis aux Pyrénées de suivre en live l’évolution des rencontres.
Merci aux nombreux messages de soutien reçus par les membres de la commission technique, commission féminine et membres de clubs du département.