R1 – Le TARBES PF coupé dans son élan

Alors qu’ils étaient sur une bonne dynamique en championnat et en coupe de France, les Tarbais sont désormais à l’arrêt comme tous les autres clubs amateurs. Une situation qui a contrecarré les plans de l’état major du TPF à la recherche d’un entraîneur. Adel Chedli devait être celui-ci mais les incertitudes liées au Covid n’ont pas permis de finaliser cette touche alors que le club avait annoncé la venue de la légende africaine sur le site du club. « L’emballement de la situation sanitaire a mis un coup de frein au recrutement d’Adel Chedli. En commun accord, nous avons décidé de ne pas nous associer. Financièrement, cela ne devenait plus possible. La période n’est pas évidente. Nous avons aussi perdu des sponsors et nous n’avons pas de visibilité sur la suite des championnats. La piste menant à Chedli n’est pas encore totalement abandonnée. Nous cherchons encore un entraîneur pour mener à bien notre projet. En attendant, Stephane Pahu qui nous a donné un sacré coup de main, assure l’interim. Mais tout seul, en bossant à côté, c’est impossible » nous a confié le président Regis Vidal.

« beaucoup d’incertitudes »

Invaincus, les joueurs Tarbais se maintiennent en forme chacun de leur côté grâce à un programme concocté par leur préparateur physique. Le TPF espère reprendre par la coupe de France, où ils recevront Onet Le Chateau lors du sixième tour, qui pourrait amener une manne financière en cas de qualification. Aujourd’hui, l’argent est le nerf de la guerre pour tous ces clubs amateurs qui vivent sur les subventions municipales et les sponsors. « On ne sait pas trop où on va. Il y a beaucoup d’incertitudes. Mais on va garder le cap. On a beaucoup de jeunes sur lesquels on peut s’appuyer, un groupe sain aussi avec de belles personnes. Notre objectif reste le même : remonter en N3 » assure le Président qui ne privilégiera pas le football à la santé. « Cet objectif ne se fera pas à n’importe quel prix. La santé des gamins est notre priorité ».

Le point sur les départs

Certains sites concurrents se sont fait l’écho de départ dans l’effectif Tarbais. Le Président a confirmé les départs de Sanders Munkaya et Ousseini Mounpain, deux joueurs qui ont plutôt évolué en équipe réserve. Annoncé partant, Mike Dos Santos est toujours Tarbais, tout comme Jean Christophe Amblar, le manager du club. Régis Vidal doit les rencontrer pour parler de leur situation.