R3 – Kevin Jorion (ORLEIX): »Il nous reste trois finales »

Kevin Jorion (entraîneur d’Orleix): »Il nous reste trois finales »

« Déplacement chez le leader, malheureusement encore une fois tout va en notre défaveur mais quand on joue un maintien on commence à en prendre l’habitude, notre première mi-temps est excellente et nous mettrons le leader chez lui en grosse difficultés car nous arrivons à mener 2-0 à la mi-temps avec l’occasion juste avant celle-ci de pouvoir mener 3-0, mais nous perdons encore un joueur sur blessure au bout de 20min. Notre seconde mi-temps sera sur la lignée de nos dernières prestations, à force de tirer sur les organismes nous avons du mal à mettre ce coup de colier et fonsorbes ayant pu apporté 3 changements nous avons eu des difficultés à garder notre cage inviolé. Ce qui est désolant c’est que la chance du champion est bien présente, nous concèderons l’égalisation en l’espace de deux minutes sur un but après une frappe raté qui revient sur l’attaquant au second poteau qui lui aussi manque complètement sa frappe et qui revient encore une fois dans les pieds du joueur opposé qui n’a plus qu’à pousser, 2 minutes plus tard à 40mètres le joueur n’ayant pas de solution frappe en désespoir et nous met une lucarne opposé digne d’un but fifa, voici les coups du sorts d’une équipe qui joue le maintien et d’une qui sera championne et qui comme dit précédemment en l’espace de deux minutes nous mets un gros coup de massue et se remet dans le sens de la marche. Nous n’avons ensuite pas eu les armes pour lutter face à une équipe largement meilleure que nous. Bien entendu il y a encore du positif, beaucoup de positif car je rappel que notre moyenne d’age ne doit pas excéder 19ans et nous avons fait douter le leader chez lui durant 60minutes. Nous progressons alors bien entendu les points ne sont pas la mais en réïtérant des performances comme celle-ci face à des équipes de notre calibre, nous pourrons lutter. Les joueurs donnent tout, adhèrent à tous ce que le staff leur demande et c’est le principal, nous sommes donc relégable mais vous pouvez être sur que nous ne lacherons absolument rien et que les joueurs aiment cet écusson et le défendrons jusqu’au bout. Il nous reste trois finales sur ce mois de mai et ce sprint final. On va travailler et j’ai une très grosse confiance en mon groupe. Nous allons le faire pour le bien du club et l’avenir de tous ces jeunes! Rendez vous au mois de Mai où il faudra être prêt et fort, très fort ! »