Covid – Francis Bossuat (SARRANCOLIN) : »La solution que je préconise depuis longtemps est l’année blanche »

Dans une lettre ouverte aux clubs et au District des Hautes-Pyrénées, l’engagé président du Sporting Club Sarrancolinois, Francis Bossuat, prend ouvertement le parti d’une saison blanche, prenant le parti du foot loisir après avoir fait un constat général de la situation.

« Bonjour à tous

Je monte au créneau pour m’étonner ouvertement des incohérences résultant des diverses décisions prises par les instances qui dirigent à la fois notre vie de citoyen et de « footballeur ». Je ne les accable pas car je conviens que la gestion de la situation sanitaire est très difficile mais force est de constater que la pandémie s’aggrave et qu’on en voit pas la fin, loin s’en faut! Peut-être même est-ce les aider en donnant notre avis!

A quoi bon s’acharner à maintenir des compétitions officielles alors que les cas de COVID déciment les clubs et provoquent de plus en plus de reports? Il faut de la cohérence et une réflexion globale (donc de la Ligue ou la FFF) pour adapter la situation au manque d’homogénéité des différentes préfectures qui, pour certaines, de manière verticale, suspendent toute activité sportive (matchs et entraînements) alors que les compétitions se conçoivent de manière horizontale (Ligue et clubs engagés en extra-district d’appartenance) et que d’autres demandent simplement à adapter les horaires au couvre-feu éventuellement imposé sans parler des accès aux vestiaires, douches, buvettes et du casse-tête des calendriers et de la gestion des terrains entre les différentes équipes des clubs recevant sous couvre-feu.

Des questions de fond se posent sur:

– la santé (comment jouer sans s’entraîner? sans se laver avec l’hiver qui approche? pourquoi prendre le risque de propager le virus?…)

– la trésorerie des clubs (interdiction de buvettes, retrait de partenaires vs paiement des officiels, frais de transport…)

– le plaisir (pas de convivialité, pas de réception, pas de 3ème mi-temps…)

Bref, pour moi la solution que je préconise depuis longtemps est l’année blanche. Personne n’est capable de dire quand tout cela va se terminer et on entend même parler d’une échéance optimiste à l’été 2021. Donc je préconise d’arrêter les championnats et de maintenir des matchs amicaux, quand ce sera possible, au coup par coup après coordination des clubs et sur la base des calendriers déjà établis, avec un arbitrage par des bénévoles…bref une conception proche du foot Loisir!

En l’état actuel de la situation, la pratique du foot ne peut pas, hélas, se concevoir comme primordiale et les footballeurs se doivent aussi d’être solidaires des malades et de celles et ceux qui les soignent.

Cordialement

Francis Bossuat Président SCS