WTF – Gens du voyage, le retour…

Décidément, les terrains de football Bigourdans ont la côte en cet été 2020. Mais ce n’est désormais qu’une habitude, presque un passage obligé, une fatalité. Les complexes d’Horgues, Ordizan, Lagarde, Montgaillard et Odos (plus tous ceux dont nous n’avons pas eu connaissance) ont tous été « squatté » par les caravanes et autres véhicules des gens du voyage avec des durées plus ou moins longues (jusqu’à trois semaines) et avec plus ou moins de désagréments.

Alors que les caravanes avaient quitté le complexe municipal du stade d’Odos le 17 juillet dernier après trois semaines d’occupation, de nouveaux habitants sont venus se réinstaller ce lundi 27 juillet au même endroit. « Une patate chaude », comme l’avait si bien décrite la Nouvelle République des Pyrénées dans son édition du 3 juillet dernier, qui aurait pu revenir encore plus tôt si les installations n’avaient pas été fermées entre temps, leur laissant le soin de prendre leur quartier d’été sur le champ jouxté en fasse du stade, à côté du pôle médical. Mais ce lundi, sous le pression de nouveaux arrivants, créant un embouteillage sur les routes, la municipalité a ouvert les portes laissant caravanes et voitures, de nouveau, occuper le terrain du fond, au grand désarroi des dirigeants du club d’Horgues Odos qui ont du délocaliser l’entraînement des séniors sur le complexe d’Horgues…